Sélectionner une page

Tout au long de votre vie, les choses changent et votre situation évolue. Même si chacun est libre de tracer sa propre trajectoire et de définir son destin, la plupart d’entre nous traverseront certaines étapes charnières.

Entreprendre des études, commencer à travailler, débuter une vie de couple ou mettre fin à celle-ci, acquérir une maison, avoir des enfants ou encore débuter votre retraite sont des exemples de ces jalons facultatifs de la vie.

Les événements de la vie font en sorte que votre situation évolue. Sur le plan de vos finances, cela a une incidence parfois considérable. D’un point de vue fiscal, ces nouveaux statuts auront aussi une répercussion sur les différentes mesures auxquels vous aurez droit ou auxquels vous ne serez plus admissibles.

La Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques a rendu disponible récemment un guide intitulé Transitions de vie . Celui-ci porte sur les effets fiscaux des changements de la vie et est accompagné d’un outil interactif. Ce guide m’a inspiré le sujet du présent article. Voici donc certains événements de la vie qui ont une incidence forte autant sur le plan financier que sur le plan fiscal.

Vivre en couple

La vie à deux peut avoir une incidence favorable sur vos finances, surtout si vous partagez les dépenses relatives à vos besoins. Le fait de mettre en commun ses ressources financières pour assumer les frais du logis en est un bon exemple.

D’un point de vue fiscal, lorsque vous commencez à vivre en couple, vous formez alors une famille et les revenus de chacun des conjoints sont additionnés pour établir votre revenu familial. La plupart des mesures fiscales sont déterminées en fonction du revenu familial. Vous pourriez alors perdre l’accès à certaines mesures ou peut-être devenir éligible à certaines autres.

Le fait de vivre en couple pourrait donc avoir comme effet de réduire, en partie ou entièrement, votre accès à certains crédits d’impôt comme le crédit pour la TPS/TVH, le crédit pour solidarité et le crédit pour personne vivant seule.

Cependant, à l’inverse, votre nouvelle union pourrait  vous permettre de bénéficier de certaines mesures fiscales comme le crédit pour époux ou conjoint de fait et le crédit pour personne à charge. Vous pourriez aussi, s’il y a lieu, fractionner vos revenus de pension, ce qui peut potentiellement réduire votre facture fiscale. Il est également possible de transférer certains crédits à son conjoint.

La rupture

La fin de la vie commune aura aussi des implications sur la situation financière des conjoints, surtout s’ils ont acquis différents actifs en commun, comme une maison par exemple.

D’un point de vue fiscal, la fin de l’union impliquera que votre revenu familial sera seulement constitué de votre propre revenu. Celui-ci sera alors réduit et vous pourrez peut-être avoir à nouveau accès à certaines mesures ou voir majorer celles-ci.

Devenir parent

Avoir un enfant est un événement heureux qui implique des coûts considérables : couchette, siège d’auto, chaise haute, poussettes, jouets, vêtements, frais de garde, frais de scolarité, et j’en passe.

Au Québec, la fiscalité est favorable pour les jeunes familles. Une foule de mesures a été mise en place pour les aider. Certaines de ces familles ont même une charge fiscale négative.

Avoir une charge fiscale négative, en terme simple, ça veut dire qu’au cours d’une même année, vous recevez plus d’argent de l’État que la somme d’impôt que vous aurez payé.

Les nouveaux parents seront éligibles à l’Allocation canadienne pour enfants du gouvernement fédéral et à l’Allocation famille du gouvernement québécois. Ces deux mesures peuvent représenter des montants considérables.

En ce qui concerne les frais de garde, ceux-ci donnent droit à un crédit d’impôt au Québec, tandis qu’ils sont déductibles au fédéral.

Débuter sa retraite

La retraite est un objectif souhaitable et le début de celle-ci change considérablement les caractéristiques de vos revenus. Plutôt que de gagner des revenus, vous vivrez à partir de ce que vous avez accumulé tout au long de votre carrière.

Fiscalement parlant, la retraite engendrera généralement une réduction de vos revenus, ce qui pourra avoir une incidence sur votre éligibilité à différentes mesures.

En outre, la retraite, ou plutôt le fait d’encaisser des revenus de pensions ou de retraite pourraient vous permettre de bénéficier de certaines mesures telles que le crédit d’impôt pour revenus de pension ou le crédit d’impôt pour revenus de retraite. Aussi, vos revenus de pensions pourront être fractionnés avec votre conjoint et ainsi vous permettre possiblement de réduire votre charge fiscale.

Puisque la retraite vient généralement avec l’âge, vous pourriez aussi bénéficier du crédit en raison de l’âge.

Planifier

Les différentes mesures fiscales mises en places par les gouvernements sont nombreuses et souvent complexes. S’y retrouver est généralement difficile. Vos différents projets auront toujours des incidences fiscales et vous devriez autant que possible tenter de planifier celles-ci !